mercredi, 12 mars 2014 21:12

Grand remue-ménage pour les salariés des agences de l'UES DDB invités à déménager et à travailler dans des open-space avec une place réduite… Les élus Les élus Info'Com-CGT alertent et restent vigilants face à une la direction qui vient de contester  une expertise pourtant votée par le CHSCT.

 

 

Avant de déménager,
les « Cleaning days* » s’imposent.

* Jours de nettoyage

 

Nous déménageons vendredi 14 mars. Avant de déménager, il faut faire le ménage et, chez Omnicom, ce qui vaut pour les objets vaut également pour le personnel. Nous avons assisté à un nettoyage méticuleux, quasi obsessionnel qui ferait les choux gras de notre cher Sigmund !

Cela fait maintenant un an que patiemment, en refourguant les services généraux à Steam’O et la « paie » à Deloitte, en arrachant des ruptures conventionnelles en « lousdé », la direction a réussi à évacuer des dizaines de collaborateurs afin que vous disposiez de la surface minimum légale dans les nouveaux locaux. Mais attention ! L’équipe de nettoyage n’a pas encore fini son boulot, nous ne connaissons pas encore le sort réservé aux salariés du service informatique.

 

Open space ou Open stress ?

Il suffit de taper « open space » sur Google et d’ouvrir les premiers liens pour se faire une idée de ce qui vous attend prochainement dans les locaux de la rue La Condamine et de Saint-Ouen.

Le stress, c’est comme le cholestérol : il y a le bon et le mauvais et, avec ce que nous proposent les gérants, il est probable que nous allons creuser encore un peu plus le trou de la Sécurité sociale et mettre la Médecine du travail dans le rouge.

Que l’open space soit une bonne façon de faire des économies pour l’entreprise, c’est un fait objectif. En revanche, ce qui est discutable, ce sont les arguments que déploie la direction pour nous convaincre de la nécessité de parquer les salariés en open space.

L’argument tient en un chiasme : « bureau ouvert esprit ouvert, bureau fermé esprit
fermé ». Jolie fumée ! Quand on demande à la direction de nous éclairer sur les raisons profondes de ce choix, les arguments avancés sont :

  • la modernité : les premiers open space apparaissent à la fin du 19e siècle ;
  • la fluidité de la communication et des processus de production : le problème, c’est que vous serez rangés et classés, métier par métier, et non en chaîne de production ;
  • le dernier argument : l’open space a fait la réussite de Google, Facebook et les autres.

C’est le génie de Larry Page, Sergueï Brin, Mark Zuckerberg qui est la clef du succès de leur entreprise et non la façon dont ils aménagent leurs locaux.

La vérité, c’est que nous avons des gérants qui, comme le facteur de Jacques Tati, essaient de distribuer le courrier « à l’américaine » avec des moyens et un management « à la française » !

 

Votre CHSCT a voté une expertise pour évaluer les conséquences du déménagement afin d’apporter les modifications nécessaires au projet des gérants, comme le prévoit la loi.

 

 

4 rue Guyton-de-Morveau • 75013 Paris
Tél : 01 43 31 80 49